Bien chez moi

Mes lectures

Pari(on)s sur le vert

Moi

Top
  >  Culture et Patrimoine   >  Spécial Confinement – Ma liste de romans sur Paris
Paris je t'aime quand même
Cher journal,

Jour 473 de ma détention. Mes cheveux m’arrivent aux genoux et autour de moi, les quelques individus que je peux voir par ma fenêtre, se déplacent les bras en appui au sol en grognant. Internet a été coupé depuis 248 jours, les plombs ont sauté il y a longtemps maintenant et j’utilise le gras de mes cheveux pour créer des bougies de fortune. Cela me prend du temps et m’occupe en attendant les secours qui avaient été promis il y a plus d’un an maintenant.

NAN j’DECONNE !! Jour 20 !

  • Déjà ?
  • Seulement ?
  • OMG. JPP.
  • KWEUA, on est en confinement ???

(Barre la mention inutile en fonction de ton ressenti, mais pas directement sur ton écran, tu vas le regretter sinon)

Personnellement, je le vis plutôt bien ce confinement. La première semaine, j’ai eu deux-trois réflexes étranges comme : « Tiens, je m’ennuie … Je vais écrire … OH OUAIS TROP BONNE IDÉE : Je vais aller écrire au café en bas là, au soleil, avec des gens et … Ah non. Bon bah, je vais manger du coup. Mais non, mange pas putain, va au parc. Ah mais non, encore ! Bon bah mange … » La douche écossaise ! Chaud, froid, chaud, froid ! La deuxième semaine, j’ai pris mon mal en patience. Mais, globalement, je m’ennuie peu, je fais plein de choses. Par exemple, j’ai tellement bien rangé et nettoyé la cuisine qu’on n’arrive pas à y remettre le bazar. Elle est trop belle ma cuisine. Voilà, j’ai dit ça juste pour que tu saches que j’ai une cuisine trop belle.

Mais surtout : JE LIS !

Rituel du matin, malin !

Je me force à ne pas lire n’importe quoi sur internet. Donc, je me renseigne rapidement sur l’actualité -APRÈS- mon premier café. Avant, ce serait criminel. Je sais que tu sais farpaitement ce que je veux dire. Je digère l’info, puis je me fais un deuxième café, celui qui me réveille vraiment, et je check les blogs que j’aime bien, ceux qui racontent des bêtises (comme moi hin hin hin). Ça me permet de voir si les autres craquent ou pas (hou la mauvaise !)

Et ensuite, je choisis le Livre du jour !

Dès le début du confinement, j’ai tapé sur Google « roman Paris » pour me donner l’inspiration. Puis, avec ma liseuse, rebelote, directement sur la boutique liée. Mais là, j’ai juste écrit « Paris ». Voici donc la petite sélection que je me suis prévue (et que je modifierai au fur et à mesure si je trouve autre chose qui me tente, je te mets en violet ceux que j’ai lus, en bleu ceux que j’ai pas encore lus).

Une sirène à Paris de Mathias Malzieu
paris je taime quand même une sirène à paris

Je l’ai lu dès le début du confinement celui-là ! Pourquoi ? Parce que, bon sang de bonsoir, y avait l’affiche pour le film partout dans le métro ! Je m’étais jurée d’aller le voir au cinéma parce 1 – Y a Paris, 2 – Y a une OMG sirène. Mais bon, confignagna tout ça. Je ne savais pas que c’était un livre jusqu’à ce que je tape « Paris » dans ma liseuse. Et qui c’est qui a pointé le bout de ses pages pas cornées ? C’est Une sirène à Paris !

Je ne regrette pas cet achat parce que je l’ai adoré : du merveilleux, du féérique, des surprises, du tourisme carte postale, de l’amour et une sirène qui pique les bouteilles de rhum aux pirates après les avoir butés. Que demander de plus ?

Tu peux l’acheter en cliquant ici chez Amazon (format relié à 18€ et e-book à 9,99€ et si tu as pas de liseuse tu peux aussi les lire sur ta tablette ou ton téléphone avec l’application dédiée) ou ici en e-book à 9,99€ chez Cultura

Notre-Dame de Paris de Victor Hugo
Paris je taime quand même notre dame de paris

Classique parmi les classiques ! Il faut le lire au moins une fois dans sa vie, c’est obligatoire ! Presque 1000 pages mais oh my god : Les descriptions des lieux sont magiques ! Il me semble d’ailleurs qu’avant de commencer mes études d’Histoire de l’Art, l’intégralité de mes connaissances sur le Paris médiéval venait de ce roman. L’histoire du livre, elle, tout le monde la connait 😉

J’ai recommencé ce livre sur ma liseuse la semaine dernière mais je n’ai, pour le moment, pas continué. C’est peut -être étrange mais j’ai beaucoup de mal à relire des romans. Connaissant déjà la fin, les tenants et les aboutissants, y a une partie de moi qui s’accroche pas. C’est pour cette raison que je le mets en bleu : je l’ai lu il y a … 15 ans quelque chose comme ça, mais je ne peux pas dire que je me replonge actuellement dans Paris grâce à lui.

Tu peux l’acheter en cliquant ici chez Amazon (relié à 5,60€) et toujours chez Amazon en cliquant ici, l’intégrale des œuvres de Victor Hugo en e-book pour 1,79€ ! Sinon, chez Cultura, ici, en e-book à … 0€ !

Le Codex de Paris, de C.C. Mahon

J’adoooooore la Bit-Litt’! Pour ceux qui ne connaissent pas, la Bit-Litt’ c’est le p’tit nom du genre qui regroupe les romans sur les vampires, les loups-garou, tout ça.

Alors quand j’ai vu qu’il y en avait un où l’action se déroulait à Paris, j’avoue ne pas avoir réfléchi, je l’ai acheté direct.

Paris y est bien présente, c’est vraiment un personnage important dans l’intrigue. Les courses-poursuites y sont nombreuses et c’est un régal quand on connaît bien les rues « en vrai ». Il y a même un épisode important dans les galeries souterraines de Montmartre. Au niveau de l’histoire, c’est bien : bien ficelé, bien mené. J’ai juste pas réussi à m’attacher aux personnages. Dommage. Mais promis, si tu aimes ce genre (et Paris, au cas où tu aurais pas compris que c’était le but ultime de mon blog !), ça se lit bien et c’est parfait pour le confinement 🙂

Tu peux l’acheter en cliquant ici chez Amazon (Disponible en broché à 12€, e-book à 4,99€, et aussi en abonnement Amazon)

Les Mystères de Paris, d’Eugène Sue
Paris je t'aime quand même les mystères de Paris Eugène sue

Pas encore lu, mais j’ai hâte ! Plus de 1200 pages mais il parait que c’est un incontournable. L’auteur a publié les 5 tomes en feuilleton dans le journal pendant un an et demi. D’après ce que j’ai compris, le héros décide de rétablir une certaine justice en punissant ceux qui le méritent dans le Paris du XIXème siècle. Il rencontre donc plein de gens, représentatifs de la société parisienne et ces personnes lui racontent leur histoire, le tout dans le Paris d’avant Haussmann et avec des cliffhangers typiques des feuilletons (En gros, il se passe un truc de fou dans l’intrigue et … c’est fini ! Faudra attendre demain pour avoir la suite dans le journal !)

J’avoue que j’ai peur que ce soit looooong. Mais j’ai très envie d’essayer juste pour (re)trouver Paris, même si c’est un Paris que les moins de 150 ans ne peuvent pas connaîtreuuh (question de référence).

Pour l’acheter, tu peux cliquer ici chez Amazon (relié autour de 10€, e-book à 3,99€) ou chez Cultura en e-book à 3,99€.

Un appartement à Paris, de Guillaume Musso

J’ai beau lire, souvent, plus que la moyenne nationale, j’avoue que je n’ai jamais lu un Musso. Apparemment, il y a débat : ceux qui adoooorent, ceux qui détestent. Et ce livre, il divise encore, au sein de ceux qui habituellement adooooorent Guillaume Musso.

Comme indiqué sur la couverture, c’est un thriller et ce n’est, semble-t-il, pas le style habituel de l’auteur. Je te dis ça, juste parce que j’ai lu les avis des lecteurs. Je n’en sais pas plus, pour le moment, que ce qu’il y a sur la 4ème de couverture. A savoir : Une femme flic, un homme écrivain, se retrouvent par mégarde dans la même location à Paris. Le lieu est un atelier d’artiste (omg!) qui a appartenu à un peintre dont des oeuvres ont disparu. L’enquêtrice et le cultivé s’associent pour retrouver les toiles perdues.

JE VAIS KIFFER, JE LE SENS !!

Pour l’acheter, tu peux cliquer ici, chez Amazon (broché autour de 18-20€, e-book 7,99€) ou cliquer ici pour Cultura (broché 8,20€, e-book 7,99€)

Le Coeur de Paris, de Caroline Vermalle

Cher lecteur, si tu me lis depuis avant le confinement, tu sais sûrement que c’est ce livre qui a tout changé pour moi.

J’ai déjà écrit tout un article sur ce livre que tu peux retrouver en cliquant ici. Mais voici un résumé tout à fait objectif :

IL EST GÉNIAL CE LIVRE. JE COMPRENDS PAS POURQUOI TU ES ENCORE ICI A ME LIRE MOI, ALORS QU’UN TEL MORCEAU DE BRAVOURE SE TROUVE A PORTÉE DE TON CLIIIIIIIC !!!

Donc pour lire mon article sur Le Cœur de Paris c’est par ici, pour l’acheter sur Amazon (19,99€ format papier, 4,99€ format e-book) c’est par là.

Mais y a pas que Paris dans la vie, hein !

Bien évidemment, je suis un être humain normal, je ne carbure pas QUE à coup de littérature toute parisienne, hein ! Pour tout te dire, je viens de m’enfiler sept tablettes de chocolat au lait et noisettes l’intégralité de la saga Rebecca Kean et je suis en train de réaliser une plaque en bois gravé pour décorer la porte de mes toilettes. Oui, oui, tu as bien lu. C’est parce que je rêve de préparer une grosse teuf pour la fin du confinement et j’en ai marre que mes invités ne trouvent pas les toilettes. Ils vont toujours vers ma chambre. Et, heureusement, ils continuent de chercher hein, ils ne s’arrêtent pas là.

Comment se procurer ses livres de façon éthique

Tous les liens de cet article, qui te redirigent vers un lien commercial pour acheter un des livres que je te propose, sont affiliés. Cela signifie que si tu achètes via ces liens, je touche une petite commission (et comme je n’ai plus le droit de travailler à cause du confinement, trois maravédis me feraient bien plaisir !). Je suis donc affiliée à Amazon et Cultura (et Eyrolles, que je surlove mais qui n’est pas concerné par cet article).

Cultura est un de mes temples, notamment pour acheter du matériel de création. Les magasins sont actuellement fermés mais ils recommencent à livrer certains articles dont les livres qui semblent de plus en plus être considérés comme des biens de première nécessité (et ça, gars, c’est cool !)

le grand débat : livre ou e-book ?

Le sujet est encore plus délicat en ce moment : Faut-il commander des livres et prendre le risque d’exposer les livreurs qui cravachent déjà bien ? Ou télécharger les livres en e-book et ainsi « participer » au déclin des librairies ? Je suis transparente : j’ai une liseuse hein. Comme je l’ai expliqué dans cet article, la liseuse est très utile quand on part en vacances et qu’on peut pas se permettre de partir avec 10 bouquins qui prennent de la place et qui font leur poids. Utile aussi quand on n’a plus la place à la maison. Mais j’achète aussi de vrais livres parce que l’objet me fascine et que j’aime « posséder » l’objet qui me fait du bien. En ce moment, c’est liseuse à donf pour moi. Mais le livre semble bien se porter. Il parait que les Français achètent plus de livres aujourd’hui qu’il y a 5 ans.

Je te laisse donc trancher pour toi cher lecteur. La décision t’appartient entièrement. Nous ne sommes pas égaux face au confinement et le confort auquel nous avons droit durant cette période, qu’elle soit matérielle, financière, culturelle et j’en passe !

Autres idées pour lire pendant le confinement

Voici une petite liste rapide de ce qui a été mis en place pour te faciliter l’accès à la lecture pendant le confinement :

  • Les Bibliothèques de Paris offrent l’accès gratuit à leur catalogue numérique jusqu’au 30 juin. 6 e-books par mois maximum pour les habitants, travailleurs et étudiants de Paris uniquement.
  • La chaine de librairies les Furets du Nord offre 5000 e-books gratuits en téléchargement sur le site.
  • Lalibrairie.com continue de livrer les livres issus de 2 500 librairies indépendantes partout sur le territoire national. C’est le meilleur moyen de soutenir les libraires. Les délais indiqués tiennent compte de la situation sanitaire et permettent de se faire une bonne idée du temps d’attente.

Cher lecteur, j’espère que cet article t’a plu. J’ai mis du temps à l’écrire parce que je souhaitais lire quelques livres concernés avant de t’en parler. Mais je suis incorrigible et j’en ai lus d’autres. M’en veux pas steuplé ! Partage-le sur tes réseaux et reviens vite !

Cet article contient des liens affiliés. Pour en savoir plus, cliquez ici


Partage ce contenu !

post a comment