Bien chez moi

Mes lectures

Pari(on)s sur le vert

Moi

Top
  >  Anti Paris Syndrome   >  Staycation Paris 2020 – Luxe, calme et VERT

Quel été étrange, n’est-il pas ? Prendre le risque de subir une quarantaine en passant les frontières ou celui de tomber malade en vacances … J’ai pesé le pour et le contre et j’ai opté pour l’option « grosse flippette en vacances à la maison » donc Staycation Paris 2020 ! Pas de tout repos, c’est dur de déconnecter quand on reste chez soi ! Puis le soleil me manque, mon maillot de bain moisit dans un tiroir et je suis en manque de vitamine C (C comme Cigale) et D (D pour … heu … « Dis donc vas-y, passe le pinard« ). Mais, j’ai pu admirer un Paris très vide et j’en ai profité pour squatter des petits coins de paradis. Mini tour d’horizon de mes kifs estivaux parigots.

L’indispensable : Les Buttes Chaumont

Je te la refais pas. J’HABITE aux Buttes Chaumont. Donc j’ai 0 excuse pour ne pas y aller et c’est vraiment un superbe parc. Malheureusement, tout le monde est d’accord avec moi. Donc c’est toujours blindé. On a vu mieux pour se détendre ! Pour marcher, par contre, c’est super. Ça monte, ça descend, ça bouffe les poignées d’amour et ça fait travailler le cardio (tout ce que je déteste mais tout ce dont j’ai besoin aussi. Chienne de vie ! ) Mais il y reste encore deux-trois petits coins planqués, notamment quand on descend pour se rapprocher de la petite ceinture, l’ancienne voie de chemin de fer qui « ceinturait » Paris. Et justement, parlons-en de la p’tite ceinture !

Les nouveaux aménagements de la petite ceinture

Ça y est ! Enfin ! La mairie de Paris en parlait (depuis 2006 !), et enfin elle l’a fait ! Rouvrir officiellement des portions de la petite ceinture aux Parisiens ! Au tout début de l’été, juste à côté de chez moi, un petit tronçon a été inauguré pour flâner en admirant la flore sauvage devenue improbable à Paris. Tu marches tranquillou-bilou directement sur la voie, ou sur le quai désaffecté.

Ça fait son p’tit effet au début : TU SAIS pertinemment qu’il y a ZERO train prévu ici. TU LE SAIS. MAIS ! Il y a toujours ce p’tit démon sur ton épaule qui crie sans prévenir : « ATTENTION DERRIÈRE TOOOAAA ». Astuce et note à moi-même : si y a des fleurs sur les rails, y a pas de train. Zen. D’ailleurs, la première fois que j’y suis passée, j’ai vu des coquelicots. DES COQUELICOOOOTS ! J’sais pas si tu te rends bien compte. Et pour se remettre de nos émotions (entre le train fantôme et les coquelicots, mon gars …), la Ferme du rail y a ouvert le 28 juin ! Elle a remporté le projet « Réinventons Paris » en 2014. On y trouve une ferme autonome et certains des produits issus du potager sont servis par le restaurant qui s’appelle le Passage à niveau. Le tout OKLM !

Passer la canicule à l’Hôtel Particulier

Tu connais sûrement cette adresse plus si secrète de Montmartre ! L’Hôtel Particulier, c’est, attention roulements de tambour …. un ….. Hôtel Particulier ! Ahah ! Mais il abrite un hôtel de luxe, un restaurant et SURTOUT une terrasse dans un jardin de ooouuuf !

Bien caché dans le passage de la sorcière, il est accessible par l’avenue Junot, et, techniquement, aussi par la rue Lepic. Mais cet accès a été privatisé pour garantir la tranquillité des habitants qui devaient être bien em*****s par les allées et venues. Donc PASSE par Junot, même si ton application GPS dit le contraire ! Habituellement, il faut sonner à l’interphone pour montrer patte blanche, cette fois-ci je suis entrée derrière des ouvriers et … un chat. Juré, c’est vrai ! Et on se retrouve sur une jolie terrasse arborée avec de petites tables en fer forgé blanc, chaises et bancs assortis. L’arrosage automatique répand une douce odeur de vert mouillé, sans aucun bruit de voiture. Relaxation et calme total !

J’y suis allée à pied de chez moi, en partant à 9h, il faisait déjà 29 degrés ce matin-là. Suis arrivée à 10h15, il y avait juste deux tables occupées ! Et heureusement, parce que je transpirais terriblement après la grimpée ! C’est que je crois que j’ai une réputation à tenir ! La serveuse a eu la grande classe de ne rien noter et m’a apporté une grande carafe de flotte immédiatement. Merci à elle.

Et après 1h15 de crapahutage, j’avais la dalle ! Petit luxe, miam-miam sur place : le petit déjeuner, pour 25€, propose une boisson chaude, un jus de fruis frais pressé, des oeufs (au choix, brouillés, au plat, à la coque), des viennoiseries, du pain, du beurre, de la confiture, du miel, du fromage blanc, des fruits, du muesli. BREF. Y a de quoi faire, Albert ! J’ai pas pu finir, Casimir. Et pourtant j’ai tenté, René.

Même les toilettes sont super, Casper. Je te raconterai mes toilettes préférées dans les cafés une autre fois. Pour résumer : faut aller à l’Hôtel Particulier prendre le petit déjeuner sous les arbres. Au moins une fois.

Mon coup de cœur intergalactique : Le Jardin Alpin

Tu connais pas le jardin Alpin ? Arrête ? Sérieux ? Ah … Mince … Mais, nan, attends, j’déconne, moi non plus je connaissais pas, en fait.

Un jardin, dans un jardin, dans un jardin

Le Jardin Alpin, c’est DANS le Jardin des Plantes. Parce que oui, dans le Jardin des Plantes, il y a d’autres jardins. Et, sans rire, dans ces autres jardins, il y a encore des jardins ! Et selon moi, ça explique que je ne connaissais pas le Jardin Alpin, hinhinhin …

Je connaissais bien la partie qu’on appelle « l’école de Botanique » qui présente des herbes médicinales, des aromates, des essences rares, mais aussi des tomates et compagnie. Je connaissais bien aussi le labyrinthe parce que y a mon arbre préféré en bas : le Cèdre du Liban que Jussieu a rapporté dans son chapeau. Et aujourd’hui, petit Cédrounet est devenu grand, c’est même un arbre classé dans la prestigieuse liste des Arbres Remarquables. Régulièrement je vais m’assoir contre lui pour lui faire un calinou sans que ça se voit trop.

Tout vient à point à qui sait attendre …

Je fais la visite du Quartier Latin en incluant le Jardin des Plantes (tu peux cliquer si tu veux faire la visite avec moi !) Comme quoi, on en découvre tous les jours si on s’en donne la peine ! Et le Jardin Alpin, j’avais jamais fait attention (et non Lapin, tu noteras, je dis ça parce que mon correcteur orthographique tente EN VAIN N’EST-CE PAS de me refourguer « Voulez-vous dire « Jardin Lapin »? NON)

Et c’est assez bien fichu : Le Jardin Alpin n’est accessible QUE par l’école de Botanique par un tunnel, et est à peine indiqué. Ils ont fait exprès, ces gredins !! Heureusement que mon amie Laure était là, avait prévu le coup, et ne lâchait pas l’affaire ! Elle le voulait son jardin alpin et grâce à sa persévérance, purée, on l’a eu !

Non, je pleure pas tellement c’est beau, c’est la pluieuh !

Ensuite, Covidounet oblige, le parcours est fléché et le masque obligatoire. Mais c’est sublime, incroyable, époustouflant. Tour du monde d’arbres et plantes incroyables, à l’air libre, avec des bancs et des chaises pour arrêter le temps. Un plan indiquait les arbres remarquables (encore eux !) et notamment un « hêtre tortueux ». On l’a cherché celui-là … Et en fait, on l’a trouvé : le premier plan était faussé. C’était pas Tortueux son nom, c’était Tortillard. Promis, c’est vrai, on a vérifié. Mais Tortillard quoi … Magique. Un arbre qui pousse autour de lui-même et devient la maison des petits animaux, des insectes, des fées et des lutins … (Véridique, c’est wikimoncervo qui le dit)

Pour couronner la beauté exceptionnelle du lieu, une averse nous est tombée sur la figure. Mais on avait nos cirés et y avait quand même du soleil. Un moment merveilleux j’te dis. La preuve :

Pour finir, et te montrer MES INCROYABLES TALENTS DE VIDÉASTE, je te mets aussi la vidéo de l’averse. Je suis limite fétichiste du bruit de la pluie (en revanche, les vidéos ASMR me terrifient, comme quoi).

Comparé à mes habitudes, c’était un petit article, j’espère qu’il t’a plu ! N’hésite pas à partager tes adresses vertes et pas trop bondées en commentaire :), partage cet article sur tes réseaux et auprès de tes potes, et si tu veux, tu peux lire ou relire les articles précédents, en cliquant en dessous, juste là ! Bisous !

Partage ce contenu !

Comments:

  • 3 septembre 2020

    Quelle belle promenade avec toi dans le jardin Alpin ma Marion ! Nous y retournerons saluer note amie Tortillard 🙂

    reply...

post a comment