Bien chez moi

Mes lectures

Pari(on)s sur le vert

Moi

Top
  >  Culture et Patrimoine   >  Sainte Geneviève, priez pour nous les Parisiens !

Rrrooo, elle va encore nous parler de la grève celle-la … Hihi, oui un peu. Mais c’est surtout un prétexte pour aborder un personnage parisien que j’adore et qu’on retrouve partout : sainte Geneviève, la sainte patronne de Paris.

Je me prélassais enfin suite à une autre semaine exténuante quand je me suis demandée comment auraient fait les Parisiens par temps de grève il y a 200, 300 ou 400 ans. Bon, déjà, y avait pas le droit de grève donc ça, c’est fait. Et puis, Paris était deux fois plus petite donc là aussi, on peut checker. Mais si un corps de métier disparaissait du jour au lendemain ? Imagine, y a plus de chevaux ? Plus d’eau ? Si toute l’organisation de la ville s’était retrouvée chamboulée sur plusieurs semaines, comment auraient-ils fait ?

J’ai pas cherché longtemps. Dans une société imprégnée par la religion, les Parisiens auraient fait appel à leur sainte patronne, Geneviève. C’est arrivé plusieurs fois. Et à chaque fois, crois-moi, crois-moi pas : ça a marché !! J’te raconte ses miracles et après tu me dis ce que tu en penses. (et on voit si ça vaut l’coup de la prier pendant les grèves, sait-on jamais)

Késaki sainte Geneviève ?

Geneviève est la sainte Patronne de Paris, du diocèse de Nanterre et des gendarmes. On sait pas grand chose d’elle, le seul gars à avoir écrit à son sujet, une vingtaine d’années après la mort de la dame, racontait des trucs bien trop hollywoodiens. N’empêche qu’il s’est bien passé des trucs de dingue.

En gros, toute petite, elle se met à croire en Dieu, vraiment très fort. La petite est fille unique et à la mort de son père, elle hérite de sa fonction à la curia (nous, on dit « conseil municipal » et en gros, elle devient la maire de Paris). Elle vit chez ses parents à Nanterre puis déménage chez sa marraine sur l’île de la Cité à Paris. Donc, elle est issue d’une bonne famille, très religieuse, est jeune, belle, sérieuse et sage : elle attire la confiance, tu vois. Et accessoirement, elle fait des miracles, comme rendre la vue à sa mère. Une fille normale.

Miracle Number One : Attila, you shall not pass !

Puis Attila et sa bande de Huns sanguinaires débarquent : ils se dirigent droit sur Paris et on sait qu’il font du vilain, partout où ils vont. Panique à Paris ! Les hommes plient bagage et pensent naturellement être suivis par femmes et enfants. Sauf que non. Geneviève parvient à convaincre les femmes de rester pour prier. Et on le sait, les hommes ne sont rien sans nous donc … ils restent aussi, ahahah ! J’aime bien imaginer les hommes se gratter la tête à ne pas comprendre ce qui leur arrive, puis s’assoir à côté des femmes les bras croisées en mode scrogneugneu. Vas-y , on va tous crever, mais ok.

Et le miracle s’accomplit : les Huns contournent Paris et vont dézinguer Orléans. Sorry Orléans !

Geneviève a fait d’autres miracles dans le même genre, comme trouver de la nourriture aux Parisiens, assiégés par l’armée de Childéric Ier. Mais c’est la suite qui est encore plus incroyable, parce que les « gros » miracles arrivent APRÈS sa mort ! Hooooouuuuu !

Geneviève sent littéralement la rose

Alors, excuse-moi du peu, mais déjà, Madame Geneviève serait morte à plus de 80 ans, voire 90. Un âge tout à fait honorable de nos jours, incroyable à l’époque de son décès, vers 512 ! Comme elle était « célèbre » auprès des Parisiens et proche de Clovis et Clothilde, son corps aurait été exposé après sa mort afin de recevoir les hommages des habitants de Paris. On raconte depuis que le corps ne se serait pas décomposé et qu’à l’ouverture du sarcophage, une odeur de fleurs s’échappait. Bon, on a quand même fini par l’inhumer auprès de Clovis sur la (future) montagne Sainte-Geneviève !

Sainte Thérèse de Lisieux aurait aussi subi ce phénomène incroyable qu’on appelle « incorruptibilité ». La différence entre les deux, c’est que le cas de sainte Thérèse a été incroyablement documenté, celui de sainte Geneviève : pas du tout ! Perso, je pense que la tradition orale a fait son œuvre en rendant Geneviève incorruptible parce que d’autres ont été « validés » et que ça faisait plus « saint ».

Le miracle des ardents

En 1130, pendant le règne de Louis VI Le Gros (oui, le roi de Godefroy de Montmirail dans les Visiteurs, « que trépasse si je faibliiiiiis », tout ça, tout ça …), Paris connait une épidémie de la maladie des ardents. Tu connais pas ? En 2019, on appelle cela l’ergotisme et ça se soigne. En 1130, ça tue 14 000 Parisiens. Oops. A Strasbourg, on l’a appelée « l’épidémie de danse » parce que les gens tremblaient si fort que ça faisait un peu tecktonik. Enfin, j’imagine 🙂 Si le sujet t’intéresse, je t’invite à regarder cette vidéo super bien documentée de Thomas Laurent. J’admire beaucoup son travail et en plus il écrit des romans géniaux.

A Paris, les prières et processions se succèdent pour enrayer la maladie. Mais rien ne se passe. Apparemment, Dieu est occupé. Donc on décide de remettre le sort et les prières des parisiens entre les mains de feu-sainte Geneviève. On fait descendre sa chasse de la montagne Sainte-Geneviève jusqu’à l’île de la Cité, là où se trouve aujourd’hui Notre-Dame (attention, Notre-Dame, la cathédrâle, n’a été débutée qu’en 1163). On raconte alors que 103 personnes atteintes du mal ont touché la chasse qui passait devant eux. Sur les 103, 100 ont été immédiatement guéries. C’EST OUF !

Pour célébrer le miracle, on décide de construire une petite église le long de la rue Neuve-Notre-Dame : l’église Sainte-Geneviève-des-Ardens. Ni la rue, ni l’église, n’ont survécu au Baron Haussmann, mais le parvis de Notre-Dame porte encore les traces de cette rue et de ses bâtiments. L’abside à gauche sur la photo, le tracé en forme de « U », c’est l’église Sainte-Geneviève.

Rue Neuve-Notre-Dame. Crédit : Jean-Pierre Roche
La création du futur Panthéon

De son vivant, sainte Geneviève a donné l’impulsion pour créer plusieurs églises (elle a enquiquiné Clovis surtout mais tant mieux !). La plus célèbre c’est la basilique de Saint-Denis (super sympa à visiter avec moooiiii). Je suis pas sûre qu’elle ait pensé à l’église des Ardens (oui sans le « t ») ni à celle située sur la montagne qui porte son nom et que nous appelons désormais « Panthéon« . Et oui !

Encore une fois, tout est parti d’un miracle : le roi Louis XV était très malade. Le peuple français priait pour lui mais rien ne fonctionnait. Alors les Parisiens se sont une fois de plus tournés vers leur sainte patronne. Le roi les a imités. Dans sa prière, Louis précise que si Geneviève lui accorde la guérison, alors il reconstruira son église pour la remercier. A ton avis ? Ça a marché ? ET OUI ! Du coup, Louis XV a engagé l’architecte Soufflot pour reconstruire l’église de la sainte et elle est superbe. C’est avec plaisir que j’en t’en raconterai plus en visite au Panthéon ! Niark !

Alors, pendant la grève, on prie sainte Geneviève ?

J’ai envie de dire : qui ne tente rien … Je crois que la sainte patronne des causes désespérées c’est Rita en fait 😉 Mais si tu as le courage, tu peux déjà repérer les très nombreux endroits concernant Geneviève et préparer ta balade en attendant le retour du métro :

Déjà cités plus haut, on peut retrouver Geneviève dans ces lieux :

  • Emplacement de Sainte-Geneviève-des-Ardens sur le Parvis de Notre-Dame (sous réserve de réouverture du parvis)
  • Au Panthéon, avec de splendides peintures de Pierre Puvis de Chavanne.
  • à la Basilique de Saint-Denis, la nécropole des rois de France

Mais aussi :

  • A l’église Saint-Etienne du Mont où sont conservés des morceaux de son sarcophage et ses minuscules reliques
  • Sur le pont de la Tournelle, où une immense statue de la sainte regarde vers l’Est, là où Attila s’est pointé aux portes de la ville.
  • sur la façade de Notre-Dame de Paris : sainte Geneviève y tient un cierge qu’un petit démon tente de souffler.
  • Dans le jardin du Luxembourg, devant le kiosque à musique, côté Sénat

Pour la liste complète des représentations de sainte Geneviève dans les églises de Paris tu peux cliquer ici.

BIEN ENTENDU, tu peux aussi cliquer ICI pour me demander si je veux bien t’emmener visiter un lieu incroyable en rapport avec notre sainte patronne.

En attendant, SAINTE GENEVIEEEEEEVE, Sitopléééééé, PRIE POUR NOUS, Parisiens englués dans la grèèèève !

Partage ce contenu !

Comments:

  • Yannick CRAS

    8 janvier 2020

    Merci Marion pour ces histoires! Je ne connaissais que celle des Huns… Super intéressant.!

    reply...

post a comment